Retour page précédente

Témoignage d'un chef d’entreprise, ancien élève de l’école Saint Ilan

Témoignage d'un chef d’entreprise, ancien élève de l’école Saint Ilan

La formation qui a été suivie à l’école Saint Ilan : BTOAH espaces verts

En 1985, à l’école Saint Ilan, j’ai obtenu avec mention AB, mon BTOAH espaces verts, avec 1ère d’adaptation suite à un CAP et BEPA pépinières fait à Caen.

Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai travaillé 3 mois pour suivre, avec la chambre de commerce de Paris, une formation rémunérée pour la réalisation et entretien des sols sportifs et golf en 9 mois.Je n’ai pas rencontré de difficulté dans ma recherche d'emploi, 8 jours après ma formation, j’avais un boulot pour la construction de golf pour une entreprise de Haute-Savoie et un chantier en Italie. J’ai fait cela pendant 10 ans en étant responsable de chantier en France et à l’étranger (Italie, Luxembourg, Espagne, Maroc, Seychelles) pour des travaux de terrassement de grandes masses et mise en forme du terrain, drainage par 100 ml, arrosage, engazonnement par hectare, entretien. Ensuite pendant 22 ans je suis devenu conducteur de travaux puis chargé d’affaires pour une entreprise de création et entretien d’espaces verts et terrain de sport dans le quart du Sud-Ouest de la France. 
 Aujourd’hui je suis chef d’une entreprise de paysage au Pays-basques avec 20 salariés, en création et entretien de jardin particulier et public, promotion immobilière… cela depuis 3 ans.

Ce que j’ai le plus apprécié à l'école Saint Ilan c’est un cadre maritime magnifique, une Bretagne et des Bretons/Bretonnes très accueillants avec une très bonne ambiance en cours et après les cours.Je recommande l’école Saint Ilan car elle a bonne réputation, une bonne renommée jusqu’au Pays Basque, un super équipement pour former les jeunes et les suivre ensuite avec l’association des anciens élèves.
Dans la précédente entreprise j’avais deux collègues anciens élèves de l’école Saint Ilan en paysage et une en pépinière, et l’entreprise que j’ai reprise était à un ancien de l’école Saint Ilan, qui l’a tenue pendant 34 ans.

Avez-vous une anecdote, un souvenir à raconter en lien avec l’école ?   

Je me souviens avoir participé à la première édition des Floralies de l’école, si j’ai bon souvenir, en 1985.

Quels sont les conseils que vous donneriez à des jeunes aujourd’hui ?   

On a un métier passionnant, varié avec des cadres de travail changeant tous les jours même si tous les jours la météo est changeante, mais on respire bien. Suite à vos études ne pas hésiter à aller voir ailleurs, bouger dans la France, voir le monde pour s’enrichir de méthodes de travail, de connaissances végétales, de contacts, de découvrir des entreprises plus ou moins grandes avec leur propre organisation, ne pas regarder sa montre le soir mais demander, foncer pour se former tant que l’on est jeune. La vie de famille on la fait ensuite au bout de quelques années d’expériences et de découvertes.

Pouvez-vous nous parler de votre métier ?   

J'exerce une profession ou le bureau change tous les jours au niveau de technique et créatif, avec de nombreux contacts de fournisseurs, clients, architectes toujours enrichissants et plein de créativité. Au fur et à mesure des années le métier a évolué dans la mécanisation pour soulager le travail (en 1985 il n’y avait pas de mini pelle par exemple et aujourd’hui on les a sur tous les chantiers). Un métier dans lequel on peut évoluer si on s’en donne la peine sans brûler les étapes, d’ouvriers, responsable d’équipe, chef de chantier … jusqu’à responsable d’entreprise. Et surtout se lever et aller au boulot le matin avec le sourire et de bonne humeur, même s’il pleut ou il fait chaud, cela fait partie du métier et avec la bonne humeur la journée se passe beaucoup mieux, un métier de passionnés.