La STEPP (Station Technique d'Expérimentation des Plantes en Pot)

La STEPP de Saint-Ilan

La station d’expérimentation STEPP BRETAGNE

La station et ses services

La Station Technique d’Expérimentation de Plantes en Pot (STEPP) existe depuis 1995 et elle fait partie de l’Institut Technique de l’Horticulture ASTREDHOR (www.astredhor.fr). Les services offerts par la station sont nombreux et diversifiés :

  • La mise en place et le suivi d'essais en station à la demande des adhérents producteurs.
  • La diffusion des résultats d'essais sous forme de rapports techniques, des bulletins de diffusion et des réunions d’information technique pour les adhérents.
  • La diffusion des résultats des essais et des synthèses dans la presse et les publications professionnelles et scientifiques.
  • La mise à disposition des adhérents d’un fonds documentaire comportant des données issues d'autres stations expérimentales en France et des informations issues de la veille documentaire de la station.

Les thèmes d’expérimentation

La station compte 2 ingénieurs et 1 technicien. La station dépend aussi des stagiaires et apprentis (les universités de Rennes, Brest, Rouen, du Havre et les écoles d’ingénieurs à Angers). Le programme d’expérimentation est défini par les producteurs adhérents lors de réunions techniques.

Les principaux axes de travail de la STEPP concernent :

  • L’amélioration des techniques culturales pour optimiser la production de plantes en pot. (Les arrosages, l’influence du climat et de l’éclairage photosynthétique à LED ou photopériodique sur la croissance et la floraison d’une culture donnée, les différents types d’engrais…
  • La diversification de la gamme ou l’usage de plantes en pot afin d’offrir aux clients une large gamme de produits pendant plusieurs périodes dans l’année.
  • La diminution des intrants chimiques dans les cultures avec l’objectif de produire en respectant davantage la santé humaine et l’environnement est devenu un thème très important.

La station est innovatrice au niveau de la réduction des produits chimiques dans les cultures. Elle a développé des techniques de protection biologique intégrée dans certaines cultures en utilisant des insectes auxiliaires contre les ravageurs.

Dans ce thème la station travaille aussi sur les alternatives des réducteurs chimiques de croissance, des produits qui freinent la croissance, pour que la plante reste compacte et attractive pour le client.

Dans tous les thèmes abordés ci-dessus l’accent est mis sur l’applicabilité chez les producteurs des techniques étudiées à la station. La station est directement au service de ses producteurs adhérents et il est donc indispensable que les nouvelles techniques développées soient directement applicables dans les entreprises.

Le réseau d’expérimentation

La STEPP fait partie de l’Institut Technique pour l’Horticulture Ornementale ASTREDHOR (Association des Structures d’Expérimentation et de Démonstration en Horticulture), un institut agrée par le Ministère d’Agriculture en mars 2008. L’institut regroupe 11 stations d’expérimentation en horticulture ornementale et il coordonne les essais réalisés dans ces stations, s’occupe de la diffusion des résultats au niveau national et international, fait de la veille bibliographique pour les stations, a un service de traduction des articles étrangers, et maintien un réseau intranet pour une communication plus efficace entre les stations. L‘Institut ASTREDHOR avec ses 1100 adhérents est géré par les producteurs et il maintien des collaborations étroites avec les instituts scientifiques, l’enseignement et les autres instituts techniques agricoles.

La collaboration actuelle STEPP – Lycée St Ilan et les projets de l’avenir

L’implantation de la station sur le site de l’école de ST ILAN permet une étroite collaboration entre les 2 structures et présente toute une série d’avantages :

  • Le budget de la station est restreint et la location des structures et des équipements de l’école évite des investissements trop importants.
  • La station accueille des élèves dans le cadre de leur formation (stages, cours, travaux pratiques). Lors de ces échanges, les élèves peuvent s’informer des problèmes rencontrés par les professionnels dans les cultures, de l’évolution des techniques développées et des nouvelles tendances concernant les nouvelles variétés et espèces en horticulture ornementale.L’expérimentation et l’enseignement sont deux aspects très complémentaires qui peuvent donner des expériences enrichissantes aux élèves. Au cours de dispositifs d’expérimentation classiques à la station, les élèves peuvent être amenés à comparer visuellement différentes modalités traitées avec des modalités témoin et renforcer ainsi leurs capacités d’observation et de raisonnement.
  • Les enseignants de l’école fréquentent régulièrement la station pour s’informer du programme d’expérimentation de la station et ainsi être informés des préoccupations des professionnels et des nouvelles tendances en horticulture.
  • Les enseignants et leurs élèves assistent régulièrement à la mise en place et l’entretien des cultures en expérimentation. Ce sont des activités enrichissantes dans la formation des élèves et en contrepartie l’aide des élèves évite une charge de travail trop importante pour l’équipe de la station, surtout dans les périodes chargées. Grâce à cette aide ponctuelle, la petite équipe de la STEPP arrive à satisfaire les demandes des professionnels.
  • La station assiste à rentabiliser les serres de production de l’école. L’excédent des boutures de plantes ornementales pour l’expérimentation est depuis début 2009 mis en culture dans les serres de Saint-Ilan avec l’objectif de redynamiser la production destinée à la vente. Cette activité permet d’avoir un outil pédagogique propre à l’école et de générer des bénéfices, donc de l’autofinancement, pour les 2 structures.
  • La collaboration va encore plus loin : des expérimentations payantes et pilotées par les 2 structures sont menées sur tomates et d’autres cultures dans les serres de Saint-Ilan.
  • Certains projets d’expérimentation demandés par les professionnels sont effectués par des élèves encadrés par un enseignant et du personnel de la station dans le cadre de leur formation BTS. Des projets de ce type pourraient motiver le travail des élèves en leur montrant l’importance des expérimentations pour le développement de l’horticulture ornementale et renforcer leur confiance en eux.