ÉCOLE DE SAINT-ILAN : PRÉS DE DEUX SIECLES D’HISTOIRE

En 1926, Monsieur Achille du Clésieux, auteur d’une œuvre poétique importante et grand ami des romantiques Lamartine et Chateaubriand s'installe dans son manoir de Saint-Ilan à Langueux. En cette période de plein exode rural, il est choqué par la misère qui touche les populations agricoles.
Il met alors en place un vaste projet de rénovation de l’agriculture auquel il associe propriétaires terriens, fermiers et la jeunesse déshéritée qu’il tente de réhabiliter.

En 1843, il fait installer vingt jeunes, encadrés de deux ou trois anciens militaires, dans de modestes locaux de ferme sur le domaine de Saint-Ilan. Une école de contremaîtres est ensuite construite dans le but d'assurer l'encadrement de ces enfants qui apprennent le défrichement des terres et leur remise en culture.

M. Achille du Clésieux développe ensuite le deuxième volet de son projet en créant une école de Patrons, destinée à la formation agricole des fils de propriétaires terriens et de fermiers.

En 1855, son oeuvre est confiée à la Congrégation des Pères du Saint-Esprit.
En 1903, suite aux lois anti-congrégationnistes, les Spiritains se voient retirer les jeunes détenus, et leur droit d'enseigner avant de quitter les lieux officiellement.

Durant la première guerre mondiale Saint-Ilan est réquisitionnée pour l’hébergement des prisonniers allemands civils.

A la fin de la guerre et jusqu'en 1939, se développe un Séminaire des Vocations Tardives. En parallèle une section horticole demeure, fréquentée par une vingtaine d'apprentis jardiniers.

Lors de la seconde guerre mondiale, l'établissement est réquisitionné pour devenir Hôpital Militaire Français, avant d'être occupé par les troupes allemandes en 1940 pendant quatre ans.

Après la guerre, les Spiritains réinstallés à Saint-Ilan développent l'École des Missions au sein de laquelle sont donnés des cours du secondaire jusqu'au baccalauréat. La section Horticole, d'abord amenuisée, redémarre et prend son essor à partir de 1954. L'Association de Gestion du Centre d'Apprentissage Horticole est créée en 1957.
A partir de 1960, l’École se développe avec la création d'un verger et d'une nouvelle serre. En 1966, un nouveau bâtiment, exclusivement réservé à l'enseignement horticole est inauguré. A la même date, un grand bâtiment est mis au service de l’École des Missions. Le Centre Horticole ne cessera dés lors de se développer ni de se perfectionner.

L'école désormais prépare tous les examens en vigueur jusqu'au Brevet de Technicien Agricole en Horticulture.
Une nouvelle étape est franchie en 1971, avec la création de la Section du Brevet de Technicien Supérieur Agricole en Horticulture.

En 1974, les Spiritains quittent Saint-Ilan pour se tourner vers des œuvres plus spécifiquement missionnaires. Les locaux reviennent à l'École d'Horticulture, qui va procéder à leur réfection et à leur réaffectation.
En 1986, une Serre Expérimentale et Pédagogique est inaugurée.
De nouvelles formations sont peu à peu créées jusqu’à l’obtention du panel de formations actuel.
L'École, par des échanges de stagiaires avec des établissements jumelés, s'ouvre résolument vers l’international.

Elle compte actuellement plus de quatre cents élèves et bénéficie du fait de son ancienneté d’une excellente réputation auprès des professionnels, souvent eux-mêmes issus des formations qu’elle propose.

* Retrouvez toute l’histoire de Saint-Ilan dans le livre « Saint-Ilan : 1843-1993 » d’Edouard Loisy en collaboration avec le Père Michel VIATTE.